Épicerie solidaire à L’Université de Perpignan Via Domitia

Mercredi 12 janvier 2022, la Fondation UPVD a interviewé Andréa Diaz Gonzalès, Présidente de l’association PSI, Caroline Perche, Vice-présidente à la Vie étudiante et à la Culture de l’Université Perpignan Via Domitia et Didier Baisset, Secrétaire Général de la Fondation UPVD qui ont porté le projet conduisant à l’ouverture de l’épicerie solidaire.

« Suite à la crise du Covid-19, la précarité des étudiants de l’université s’est accentuée, explique Caroline Perche de l’Université Perpigna Via Domitia, plusieurs distributions alimentaires ont été organisées pour leur permettre de faire face en 2020 et 2021. Au moment des élections du président de l’université, les étudiants avaient clairement exprimé leur volonté d’une épicerie solidaire. Nous les avons donc associés. »

« Dès janvier 2019, renchérit Didier Baisset, de la Fondation UPVD, la Fondation UPVD travaillait sur les contours d’un projet d’épicerie solidaire pour l’université et nous avons ensuite mis en relation Andréa Diaz Gonzalès, présidente de l’association PSI, qui souhaitait en monter une de son côté, avec Caroline Perche.  Aujourd’hui la fondation et ses mécènes-fondateurs participent à l’ouverture de l’épicerie et son fonctionnement. Certains mécènes, comme les établissements Cazes ont même participé aux travaux ! C’est une fierté de voir le projet se réaliser. »

« Une épicerie solidaire a pour but de proposer les mêmes produits que dans le commerce mais à un prix à 70 % moins chers, explique à son tour Andréa Diaz Gonzales. L’épicerie solidaire propose donc des produits alimentaires secs et frais ainsi que des produits d’hygiène. Pour un panier de 100 €, l’étudiant ne payera que 30 € ».

Toutes les conditions étaient réunies pour avancer, en collectif, dans le but de soutenir des étudiants en grande précarité et leur permettre de se concentrer sur leurs études en facilitant l’accès aux besoins essentiels.

L’épicerie solidaire, qui sera appelée la Fabrique Solidaire, répond également à un besoin de sociabilisation, notamment pour les étudiants souffrant d’isolement dû à l’éloignement familial, complète Andréa Diaz Gonzalès. Elle explique en outre que l’épicerie fait partie également d’un espace socio-culturel. « En plus des courses, les étudiants bénéficient d’un espace ouvert lorsque l’université est fermée, dans lequel ils peuvent se réunir afin de participer à des ateliers, à des animations et des échanges… »

Pour Issouf Niang, vice-président étudiant, « c’était un projet que les étudiants trouvaient urgent afin de créer une dynamique encore plus positive permettant aux étudiants de retrouver plus d’autonomie et d’assurance ». Et de faire appel au bénévolat des étudiants pour que la fabrique ouvre tous les jours, et aider à la mise en en rayon, à l’accueil des clients étudiants.

Pour proposer ses services ou prendre connaissance du dossier étudiants pour l’épicerie Contact : epiceriesolidaire@solidariteinternationale.org

Tous les dons sont bienvenus pour participer au fonctionnement : 

http://fondation.upvd.fr/faire-don/faire-don en choisissant l’action « solidarité précarité étudiants »

Modalités pratiques :

  • La Fabrique Solidaire est située au 2 rue Jean Sabrazes, à Perpignan, accessible avec la ligne de bus 8 (arrêt Bretonneau). Le bus 8 se prend à l’arrêt devant l’IUT.
  • Pour bénéficier de l’épicerie solidaire, l’étudiant complète.
  • Les deux conditions nécessaires afin de bénéficier de l’épicerie solidaire sont : être étudiant et avoir un montant de reste à vivre entre 2 € et 9 € par jour. Celui-ci sera calculé en fonction des revenus et dépenses des étudiants.
  • Les étudiants concernés sont alors inscrits pour 6 mois (renouvelables)
  • Les étudiants des Perpignan répondant à ces critères peuvent également être reçus

—————————————————————————————————————–

La Fondation UPVD et ses fondateurs parmi lesquels les établissements CAZES et le Conseil Départemental Pyrénées-Orientales, ainsi que le crédit Agricole Sud Méditerranée

L’UPVD et le CLOUS, PSI et l’Association Nationale des Épiceries Solidaires sont les premiers partenaires du projet. Avec les Lion’s Club des Pyrénées Orientales, la Fondation Macif, la Fondation Orange, SOLIPAC Hitachi, MITI et Majuscule, ils ont réuni le budget utile pour ouvrir l’épicerie solidaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.