Actualités
L’UPVD et l’UPE 66 s’unissent pour relancer l’économie des P.O.

Fabrice Lorente explique l’importance « d’un partenariat multiforme qui s’opère dans différents domaines » pour continuer le décloisonnement de l’université et l’ouverture sur son monde socio-économique.

> L’insertion professionnelle, un levier de développement économique

Parce que l’UPVD et l’UPE66 ont rapidement compris l’enjeu de l’insertion professionnelle, ils mettent en œuvre des actions concrètes visant à former des diplômés capables de s’adapter aux enjeux d’un monde en constante évolution.

  • La co-création de formations, telles que le DU Création et reprise d’entreprises, qui répondent aux besoins des entreprises. « A l’UPVD, nous ne proposons pas de formations qui ne débouchent pas sur un emploi », Fabrice Lorente.
  • la mise en place d’actions de mentorat pour les porteurs de projets de création d’entreprise de l’UPVD
  • l’intervention de professionnels au sein des modules de formation dès la première année de licence
  • la création d’ateliers de mise en situation professionnelle ou encore, la plateforme Oriz’UP qui traduit en débouchés et compétences l’ensemble des formations proposées à l’UPVD.

Un palier supplémentaire pour dessiner ensemble un avenir serein et initier des projets toujours plus ambitieux pour l’UPVD, l’UPE66 et le territoire.

> Pour une synergie au service du territoire

La situation économique actuelle des Pyrénées-Orientales implique que l’ensemble des acteurs du monde socio-économique travaillent conjointement afin de contribuer au développement des entreprises et ainsi maintenir l’emploi. « Les acteurs doivent penser collectif. On en appelle à la réunion de toutes les instances pour avancer ensemble » insiste Fabrice Lorente.

C’est l’ambition du livret blanc porté par l’UPE 66 : « trouver des synergies, décloisonner les filières », précise Alexis Melidonis.

En participant à l’élaboration de ce livret, l’université de Perpignan réaffirme sa position d’acteur majeur de son territoire et contribue ainsi, aux côtés de l’UPE66, à la relance de l’économie des Pyrénées-Orientales.  « Il en va de notre responsabilité », conclut Fabrice Lorente.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.